Histoire crepes

Histoire crepes

Tips block
Body

Rapporté d’Asie au XIIème siècle par les Croisés, le sarrasin (aussi connu sous le nom de « blé noir ») a très vite été cultivé en Bretagne pour le climat humide et tempéré de la région.
Il rentre rapidement dans la composition de la galette bretonne, qui était initialement une bouillie étalée et desséchée.
Pour rappel, jusqu’au XXème siècle, la farine de froment était hors de prix au même titre que le sucre et donc, non démocratisée.

Body

C’est ainsi qu’au XVème siècle, des crêperies se sont installées sur les marchés. Chacun venait alors chercher sa crêpe et l’agrémentait d’ingrédients tels que des œufs, du lard ou du fromage. Au moment du dessert, les femmes mélangeaient un œuf ou deux à la pâte et la parfumaient de cannelle ou de fleur d’oranger. La crêpe douce était née.
Voilà, vous savez tout. Alors pour la Chandeleur, n’hésitez à faire un bond dans l’histoire en famille avec quelques crêpes au sarrazin !

Body

En parlant de Chandeleur, connaissez-vous les origines de cette fête résolument gourmande ? On vous en dit plus tout de suite…
Chrétienne, la Chandeleur est la fête qui célèbre le moment où Jésus a été présenté au temple, très exactement 40 jours après sa naissance. La journée de la Chandeleur, c’est aussi l’occasion de déguster des crêpes, et ce, depuis bien longtemps. Les crêpes, leur forme ronde et leur couleur légèrement jaunie, représenteraient le soleil et le retour de la lumière à la fin de l’hiver. Mais, la Chandeleur, c’est aussi une histoire de superstition… il était dit que les paysans qui ne faisaient pas de crêpes en cette journée spéciale verraient leur blé inutilisable l'année suivante.
Quoi qu’il en soit, les crêpes séduisent petits et grands gourmands. Alors, pourquoi se priver ?